Tout sur l'euro 2008
  Le fiasco Tiago
 

                         LE FIASCO TIAGO

          Suite à deux excellentes saisons sous le maillot lyonnais où il aura réussi à faire oublier le départ de Mickaël Essien, Tiago fut recruté l'été dernier par la Juventus Turin. Une reconnaissance pour ce joueur dont la carrière a longtemps tardé à démarrer et qui pourra ainsi se mesurer à ce qui se fait de mieux en Europe. Pourtant, six mois plus tard, le constat est tout autre. Rarement utilisé, le portugais n'entre pas dans les papiers de Claudio Ranieri et ne doit se contenter que de bouts de matchs. Après un mercato agité ou il aura refusé de nombreuses offres étrangères, Tiago voit l'Euro s'éloigner peu à peu.


                                               UN MERCATO CHAOTIQUE


          A force de cirer le banc de touche, Tiago avait donc logiquement manifesté dès le mois de novembre ses envies de départ. Et le mercato hivernal approchant, il paraissait acquis que l'avenir l'ancien lyonnais n'avait plus grand chose à voir avec celui de la Juventus. Mais c'était sans compter sur les sautes d'humeur de Tiago qui allait transformer cette période marchande en véritable feuilleton. A l'image de son ex-coéquipier Fred, le portugais n'a cessé d'alimenter la chronique en multipliant les pistes infructueuses. Un temps annoncé au PSG, le milieu lusitanien a été tout proche de s'engager avec le club anglais de Tottenham dont l'offre avait séduit la Juves. Mais Tiago changea d'avis au dernier moment en choisissant de répondre favorablement aux avances de l'Atletico Madrid qui ne proposaient qu'un prêt avec option d'achat. Les décideurs turinois favorisant un transfert sec et l'offre anglaise, le transfert de Tiago fut bloqué et toutes les parties finirent par se faire surprendre par la date de clôture du mercato. Il devra donc continuer à la Juventus où ce mercato, à défaut de lui avoir permit de se relancer dans un autre club, aura eu pour effet de renforcer la concurrence avec l'arrivée de Mohamed Sissoko.


                                    QUELLES PERSPECTIVES POUR LA SUITE ?


          Quelques jours avant la fin du mercato et après avoir finalisé le départ de Boumsong pour Lyon, les dirigeants turinois pensaient en avoit fait de même avec leur milieu portugais. Anticipant précipitamment son départ, ils avaient alors entrepris de le remplacer numériquement par Mohamed Sissoko. Remplaçant à Liverpool malgré son immense talent, le franco-malien signa pour le club  italien au beau milieu de la CAN. Entre temps, les négociations avec Tottenham et l'Atletico Madrid concernant Tiago capotèrent et celui-ci ne put trouver preneur. Une solution qui ne convient personne. Désireux de se séparer de ce joueur qui n'a toujours rien prouvé dans leur club, les représentants de la Vieille Dame souhaitaient le voir partir dans l'espoir de pouvoir renflouer les caisses après l'achat de Sissoko. Mais il n'en fut rien et Tiago, déjà utilisé comme doublure durant la première moitié de saison, verra son temps de jeu fondre encore un peu plus avec. Car avec l'arrivé de la nouvelle recrue, le lusitanien risque fort de perdre sa place dans l'entre-jeu turinois et ne devrait plus occuper qu'une place de réserviste. Difficile dans ces conditions de prétendre à une place en équipe nationale. Tiago n'a donc plus le choix et devra travailler d'arrache pied pour tenter de prouver à son entraîneur qu'il mérite bel et bien sa place dans le onze de départ pour retrouver une place de titulaire à la Juventus comme avec la Seleçao portugaise. Mais si cela ne se passait pas comme tel, la question serait de savoir si Luis Felipe Scolari accepterait de sélectionner un joueur qui a briller durant la Coupe du Monde 2006 et lors de ces deux saison à Lyon mais qui est tombé dans l'anonymat depuis près d'un an.

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=