Tout sur l'euro 2008
  Baromètre européen
 

                                                 BAROMETRE EUROPEEN
 
          A quelques mois de l'Euro 2008, les qualifiés et la composition des groupes connues, un premier bilan s'impose. Quelles équipes tienront le haut du pavé ? Lesquelles ont le plus de chance d'atteindre le titre suprême ? Il y a t-il une équipe pour créer la surprise ? Etat des lieus.


1 –
L’Italie encore et toujours
Troisième à l’indice FIFA mais premier pays européen du classement, l’Italie fera encore une fois parti des grands favoris de la compétition. Première de son groupe devant la France, qu’elle retrouvera lors de la phase de poule, l’Ecosse et l’Ukraine, la squadra Azzura pourra compter sur sa pléiade de stars pour faire valoir son statut de champion du monde et aller le plus loin possible dans la compétition. Car, si l’Italie a du lutter jusqu’au bout pour empocher son billet pour l’Euro, elle a bien fini par y arriver grâce à une défense toujours aussi solide et une attaque efficace. Et comme toujours, elle fera office de sérieux challenger et donnera tout pour renouer avec le succès continental qui la fuit depuis 1968.

2 –
L’Allemagne a l’expérience
Habituée des grandes joutes européennes et mondiales avec un palmarès en conséquence, l’Allemagne possède de sérieux atouts qui s’avèrent généralement décisifs dans de telles compétitions : l’expérience, un coach qui connaît bien ses joueurs et une équipe au système de jeu bien rodé. Il ne faut pas oublier non plus que le faible niveau de leur groupe leur offre un véritable pont d'or vers la première place qualificative et les quarts de finale. Mais malgré l'absence de victoires en phase finale depuis son sacre en 1996, l’Allemagne aura à cœur de se racheter en rajoutant une ligne à un palmarès déjà long de trois titres continentaux.

3 –
La France en outsider ?
Bien que finaliste de la dernière coupe du monde, l’équipe de France ne fait pas l’unanimité. Reléguée au septième rang du classement FIFA, la France inquiète du fait d’un niveau de jeu moyen et de performances en dents de scie. Capable de battre l’Italie et l’Ukraine en qualification, les bleus ont néanmoins perdu face à l’Ecosse et l’Argentine. Mais Raymond Domenech a plus d’un tour dans son sac et saura gérer un groupe de qualité dont feront partis Ribery, 17e du dernier ballon d’or et Henry, devenu meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France, pour amener son équipe dans les meilleures conditions possibles en Suisse et en Autriche. Pour viser très haut.

4 –
Le Portugal veut sa revanche
Finaliste malheureux de son Euro il y a quatre ans et demi-finaliste du dernier mondial, le Portugal a déjà prouvé qu’il faisait parti des plus grandes équipes du monde. Et malgré des éliminatoires douloureux, le Portugal, emmené par l’emblématique sélectionneur Luis Philipe Scolari et le charismatique vice-ballon d’or Christiano Ronaldo, est une équipe qui fait peur et impressionne sur le plan continental. Mais nul doute que cette fois, le Portugal voudra confirmer les espoirs placer en eux et aller jusqu’au bout de l’épreuve.

5 –
Enfin l’année de l’Espagne ?
Souvent bien classée, jamais sacrée, tel est le triste bilan de l’Equipe emmené par Luis Aragonés. Paradoxalement quatrième au classement FIFA, l’Espagne reste sur deux contre-performances sur le plan international avec une élimination en huitième de finales du dernier mondial et dès le premier tous lors de l’Euro 2004. Mais cette année, forte d’un groupe renforcé et d’un groupe favorable, les espagnols se doivent de viser plus haut et d’atteindre, au moins, les demi-finales.

6 –
La République Tchèque pour la sensation
La République Tchèque championne d’Europe 2008 ? Tout sauf une surprise. On a souvent tendance à l’oublier mais elle fait partie des plus grandes équipes d’Europe. Sixième au classement FIFA, et donc devant la France, la République Tchèque a terminé première devant son groupe devant l’Allemagne qu’elle a battu 3-0 sur son terrain. Demi-finalistes de la dernière édition, les tchèques pourraient bien cette année viser plus haut, d’autant que le calendrier pourrait leur être favorable.

7 –
Les Pays-Bas ont leur mot à dire
Tombés dans le groupe le plus difficile avec l’Italie et la France où ils ne partent pas favoris, les Pays-Bas, demi-finalistes il y a quatre ans, entendent bien faire parler le talent et un potentiel offensif hors du commun pour sortir victorieux de ce groupe. Car une attaque composée de Van Nistelrooy, Kuyt et Van Persie épaulée par des Sneijder, Robben et consort auraient de quoi faire pâlir les solides défenses franco-italiennes. Les Pays-Bas du légendaire Von Basten sont armés et entendent bien marquer le groupe de la mort de leur empreinte.

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=