Tout sur l'euro 2008
  Cristiano Ronaldo et la polémique Platini
 

    CRISTIANO RONALDO ET LA POLÉMIQUE PLATINI

          "Je n'ai pas besoin de prouver que je suis le numéro un au monde. Lors des neuf prochains mois de l'année, le travail que vous allez produire montrera qui est le meilleur. Si je suis désigné meilleur joueur du monde, alors cela ne me surprendra pas". Cette phrase, témoin de l'incomparable orgueil dont fait actuellement preuve le jeune prodige portugais, n'a pourtant fait aucun remous, tant son talent est indiscutable. Second au ballon d'or 2007 et troisième joueur FIFA de l'année, Cristiano Ronaldo accumule les récompenses individuelles et collectives. Oui mais voilà, tout le monde n'est pas de cet avis.
          "Si Ronaldo est vraiment le meilleur joueur au monde ou en Europe, alors il doit le démontrer cet été pendant l'Euro [...] c'est pendant un tel tournoi que les plus grands se distinguent". Cette phrase assassine de Michel Platini montre bien la réticence de celui-ci à considérer le portugais comme le meilleur joueur de la planète football. Le président français de l'UEFA avance que le poste d'ailier droit est plus facile tenir en Premier League en raison de la plus grande liberté laissé aux attaquants dans ce championnat. Pour lui, les grands matchs appartiennent aux grands joueurs. Un statut qu'il a du mal à attribuer à Cristiano Ronaldo. Alors, lequel de ces deux grands du football mondial a raison ?


                  UNE PRÉSENCE DISCUTABLE DANS LES GRANDS RENDEZ-VOUS


          Il y a quatre ans, alors que le Portugal s'inclinait en finale de "son" Euro face à la Grèce, beaucoup n'avait pas hésité à jeter la pierre au jeune prodige local. Surmédiatisé pour son jeune âge et son aisance technique exceptionnelle, Cristiano Ronaldo avait parfois tendance à se reposer sur son incroyable potentiel. Car à 19 ans, alors que certains le voyaient déjà réaliser une grande carrière, d'autres ne lui prédisaient qu'un avenir banal s'il continuait à se perdre en gri-gris et passements de jambes sans pour autant en faire profiter ses partenaires. Cela a été l'éternel débat concernant Ronaldo. Capable de meilleur, il était également coupable du pire lorsque ses gestes techniques n'étaient destinés qu'à amuser le public d'Old Trafford. Et c'est donc dans cet esprit qu'il est arrivé à la Coupe du Monde 2006. Malgré une nette amélioration collective par rapport à l'Euro 2004, le jeune mancunien n'y brillera que par intermittence et sera pointé du doigt pour son non-match et ses simulations face à la France en demi-finale. Et c'est probablement suite à cette période que le jeu de Cristiano Ronaldo a sensiblement évolué. Daignant enfin mettre sa technique au service de l'équipe, il a permit à Manchester United de remporter le championnat et d'atteindre les demi-finales de la Ligue des Champions. Depuis deux ans, on n'entend donc plus parler de Cristiano Ronaldo que comme le joueur exceptionnel que l'on aime voir. Altruiste, buteur, passeur, le joueur gagne en maturité, pour le plus grand plaisir de Sir Alex Fergusson. 
          Mais la déclaration assassine de Platini conjuguée à la défaite de United face à City dans le derby mancunien (1-2) a ravivé les critiques. La prestation moyenne de Ronaldo sur ce match, qui intervient quelques jours après son match transparant en sélection en terre italienne (3-1) interroge sur la réelle valeur de joueur. Et si Cristiano Ronaldo n'était pas fait pour les grands rendez-vous ? Cette question, qui a de quoi étonner, n'est pas si ridicule que cela. Transparent sur les deux matchs précédemment cités, le portugais n'avait non plus fournit de grandes prestation à l'Euro 2004 et au mondial 2006. On se souvient également de sa finale de Coupe de la Ligue râtée face à Chelsea (0-1) ainsi que de la double confrontation de Manchester United face au Milan AC en demi-finale de la Ligue des Champions. Faute de voir le jeune prodige portugais briller, c'est le stratège brésilien du Milan AC Kaka qui avait éclaboussé la rencontre de son talent et offert la victoire à son équipe. Et avec la suite que l'on connaît. Le Milan AC remportera la Ligue des Champions et Kaka le ballon d'or. Cristiano Ronaldo a t-il donc l'étoffe d'un Kaka, qui lui  est toujours présent dans les grands matchs ?


                                               UN TALENT INCONTESTABLE


          On peut ne pas aimer le personnage en lui-même, extrêmement arrogant et trop sûr de lui, on ne peut pas ne pas aimer le joueur. Charismatique et mature pour son jeune âge, il est un élément important de l'équipe tant sur le terrain qu'en dehors. Travailleur hors pair, technicien hors norme, doté d'une rapidité et d'une vivacité impressionante, Cristiano Ronaldo sait et peut tout faire avec un ballon. Et depuis qu'il a abandonné ses gestes techniques inutiles pour participer activement à la construction du jeu collectif, le résultat n'en est que plus conséquent. Depuis maintenant deux saisons, le jeune portugais s'éclate et a su redonner le sourire à une formation mancunienne mal en point depuis le retour de Chelsea au premier plan. Champion d'Angleterre, vice meilleur buteur, meilleur jeune et meilleur joueur de Premier League l'an passé, demi-finaliste de la Coupe du Monde et de la Ligue des Champions, le joueur truste les records et accumule les récompenses individuelles et collectives. A l'image de son co-équipier anglais  Wayne Rooney, il incarne cette jeune génération talentueuse et prometteuse dont on attend beaucoup dans les prochaines années. A seulement 23 ans et après déjà quatre saisons passées à Manchester, Cristiano Ronaldo est d'ores et déjà un cadre de l'équipe de Sir Alex Fergusson. 
          Ainsi, s'il est vrai de dire que Cristiano Ronaldo n'est pas un spécialiste des grandes joutes internationales que sont l'Euro et la Coupe du Monde, il serait absurde de lui jeter la pierre. Son talent n'est pas à remettre en cause, loin de là. Les derniers classements FIFA et du ballon d'or l'ont une fois de plus prouvé, Cristiano Ronaldo fait parti du gotha du football mondial. Actuellement, il fait très certainement partie des meilleurs joueurs du monde. Mais de là à le considérer comme LE meilleur joueur du monde, il y a un pas que nous n'oserions franchir.


                                          LE MEILLEUR JOUEUR DU MONDE ?


          Comme l'a insinué Michel Platini, deux joueurs ne sont comparables que si ils évoluent au sein d'un même championnat. En prenant le fossé offensif qui existe entre la Premier League offensive à souhait et le Calcio ultra défensif, le boss de l'UEFA a probablement touché un point sensible. Car dans le Calcio évolue celui que beaucoup ont désigné comme étant le meilleur joueur du monde, à savoir le brésilien Kaka. Platini attend donc Ronaldo au tournant pour savoir si celui-ci saura se hisser au niveau de celui qui lui est actuellement supérieur. Les grands rendez-vous appartiennent aux grands joueurs. Cristiano Ronaldo saura t-il en faire partie ? Cela fait peut-être longtemps que l'on entend parler des exploits ou des déboires du jeune prodige portugais mais il ne faut tout de même pas oublier que celui-ci n'a que 23 ans. Et peu de joueurs en Europe et dans le monde peuvent se targuer de faire partie des plus grands clubs européens. Il manque donc à Cristiano Ronaldo une certaine maturité au niveau de la gestion du stress qui lui permettrait d'aborder les grands évènements sportifs avec sérénité. Car il est vrai que cela n'est pas encore le cas. L'ego démesuré de Ronaldo ne lui permet pas d'accepter d'être critiqué ou d'aller s'asseoir sur le banc des remplaçants. En cas de grand match, et même si ce n'est pas forcément le cas, le portugais sent que tous les regards sont posés sur lui et que c'est de lui qui dépendra le sort du match. Arrive alors une pression inutile qui vient peser de tout son poids sur les épaules de Cristiano Ronaldo et le prive de développer pleinement ses capacités.
          Cristiano Ronaldo a eu beau faire des efforts au niveau du jeu collectif, son niveau de jeu et sa suprématie ne sera parfaite que lorsqu'il saura gérer le stress et apprendra que le sort de son équipe ne repose pas uniquement sur lui. Sans le reste de l'équipe, un joueur n'est rien. En prenant de l'âge, il saura prendre conscience de ce genre de choses et son rendement n'en sera que meilleur.




          Si Cristiano Ronaldo n'est pas encore le meilleur joueur du monde comme l'a si bien souligné Michel Platini, il ne fait aucun doute qu'il s'en rapproche grandement. Et si son rendement n'est pas parfait, il le sera forcément lorsque celui-ci gagnera en maturité en saura faire passer son équipe avant lui-même. Rendez-vous le 7 juin ?

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=