Tout sur l'euro 2008
  Quels bleus à l'Euro?
 

                 QUELS BLEUS A L'EURO ?

          Dans quelques mois, l'Euro ouvrira ses portes pour un mois entier de compétition. C'est donc maintenant que débute le casse-tête pour Raymond Domenech qui va devoir faire sa liste et choisir quels joueurs il emmenera avec lui en Suisse et en Autriche. Et même s'il affirme n'avoir pour le moment encore aucune liste définitive, plusieurs joueurs sortent leur épingle du jeu et les premières pistes se révèlent. Revue d'effectif.


                                 GARDIENS


          C'est probablement le poste où il y aura le moins de surprise, tant Raymond Domenech lui porte une attention particulière. Car, pour défendre les cages françaises, le critère principal, plus que le talent et la forme du moment, est l'expérience recueillie au haut niveau, voire en équipe de France. Il y a donc peu de chances de voir la révélation de l'année Steve Mandanda garder les buts tricolores dès l'Euro 2008 même si ce joueur possède un talent indiscutable et que Raymond Domenech avoue avoir des vues sur lui. Même motif pour Hugo Lloris qui n'a connu ni grand club ni compétition européenne. La hiérarchie devrait donc rester intacte. Une fois revenu de blessure, l'indéboulonnable Grégory Coupet reprendra sa place de numéro 1. Michael Landreau gardera lui sa place de doublure malgré deux dernières saisons en demi-teinte. Derrière, la troisième place de Sébastien Frey pourrait être remise en question à cause de sa désormais célèbre boulette contre l'Ukraine et de la concurrence de l'expérimenté Ulrick Ramé. Mais ce serait malgré tout une erreur de la part du sélectionneur de se priver inutilement d'un grand gardien comme Frey.


                                                        DEFENSEURS


          La défense ne devrait pas être une grosse surprise non plus. En tout cas, pas au niveau des titulaires. La défense "habituelle", régulièrement reconduite par Raymond Domenech devrait répondre présent. A savoir Eric Abidal à gauche, Willy Sagnol à droite, William Gallas et Lilian Thuram dans l'axe. Bémol tout de fois concernant Thuram puisque le défenseur du FC Barcelone manque de temps de jeu dans son club et commence à accuser le poids des ans. Abidal et Gallas ont su s'imposer au fil des années et font office de titulaires indiscutables, tout comme Sagnol et Thuram qui, malgré les difficultés rencontrées dans leurs clubs respectifs, notamment au niveau du manque de temps de jeu, possèdent l'expérience et l'influence nécessaire pour faire partie du onze type. Mais derrière, ça se bouscule. A droite, les remplaçants les plus crédibles sont les lyonnais Anthony Reveillère et François Clerc ainsi que le gunner Bakhari Sagna. Mais ils ne pourront pas tous aller à l'Euro ! Cela semble moins bouché à gauche où le poste semble promis Patrice Evra qui a su faire son trou derrière Abidal grâce à un retour en forme à Manchester United, écartant notamment des plans mancuniens et français un certain Michael Silvestre. Dans l'axe, le sévillan Julien Escudé est celui qui a disputé le plus de match et semble tenir la corde devant Philippe Mexès et Sébastien Squilacci. Un des ces trois joueurs devrait rester sur le carreau. Mais la concurrence s'annonce sévère car des joueurs comme les marseillais Gaël Givet et Julien Rodriguez, le gunner
Clichy ou le turinois Jonathan Zebina croient encore en leurs (faibles) chances.


                                                         MILIEUX


          La partie défensive du milieu de terrain devrait être assurée par les incontournables Claude Makélélé et Patrick Vieira, même si le dernier a mal débuté sa saison à cause de problèmes physiques récurrents. Mais Jérémy Toulalan, valeur montante du football français, pourrait bien venir chambouler ce duo. Et là aussi, ça pousse derrière. Car Lassana Diarra, bien que testé comme arrière latéral droit pourrait retrouver son poste de prédilection s'il parvient à gagner du temps de jeu à Arsenal, club où s'épanouissent Mathieu Flamini et Abou Diaby, eux aussi candidats à une place à se poste, malgré leur manque d'apparitions chez les A. Attention également à Alou Diarra qui retrouve des couleurs à Bordeaux. Cela semble en revanche perdu d'avance pour Rio Mavuba et Julien Faubert, la faute à des départs peu judicieux cet été.
          Côté offensif, on prend les mêmes et on recommence. Intouchables, Florent Malouda et Franck Ribery, titulaires lors de la dernière Coupe du Monde, devraient tenir leur place pour le prochain Euro. Toujours très précieux en bleu, Sydney Govou a le profil du parfait remplaçant, capable de jouer sur les deux côté ou en position de deuxième attaquant. Mais la nouvelle génération incarnée par Samir Nasri et Hatem Ben Arfa peut elle aussi prétendre à accompagner les bleus à l'Euro, tant leurs qualités se révèlent aux yeux du monde depuis plusieurs mois. Peu ou pas sélectionnés en 2007, Sylvain Wiltord et Jérôme Rothen ont pris un retard qu'ils auront du mal à combler dans leurs clubs respectifs, faute de prestige ou de résultats. Mais c'est encore pire pour Robert  Pirès et Ludovic Giuly, rayés des listes nationales depuis le début de l'ère Domenech.


                                                        ATTAQUANTS


          Sauf cataclysme - ou blessure - de dernière minute, on ne voit vraiment pas se qui pourrait empêcher Thierry Henry, tout juste auréolé du statut de meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France, de prendre part sur le front de l'attaque tricolore pour l'Euro. Pour l'accompagner, Nicolas Anelka, privé de phase finale depuis 2000, semble le candidat le plus sérieux, tant il a fait preuve de sérieux et de réalisme durant ses matchs de préparation. Stars déchus, Louis Saha et Djibril Cissé partent de très (trop) loin pour accrocher un ticket pour l'Euro, d'autant plus que l'explosion de Karim Benzema pourrait bien se ressentir jusqu'en Suisse et en Autriche. Tous deux devront se disputer le dernier billet avec David Trezeguet, renié malgré des stats impressionnantes dans le Calcio. Frédéric Piquionne, un temps testé, ne devrait pas rester dans les plans du sélectionneur.




          Raymond Domenech aura donc l'embarras du choix pour constituer sa liste des 23 joueurs qui disputeront l'Euro en Suisse et en Autriche car, le moins que l'on puisse dire, c'est que, ligne par ligne, les prétendants aux postes ne manquent pas. Se basera t-il sur des titulaires en puissance ou, comme il y a deux ans, fera t-il confiance à des jeunes talentueux mais inexpérimentés ? La France possède des joueurs de qualité. A lui d'en faire bon usage.

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=