Tout sur l'euro 2008
  Que vaut vraiment l'équipe de France ?
 

       QUE VAUT VRAIMENT L'EQUIPE DE FRANCE ?

          A en croire l’indice FIFA, la France ne cesse de dégringoler depuis près de deux ans et se retrouve maintenant septième au classement. Pourtant, la France, c’est une récente finale de coupe du monde (la deuxième en huit ans), un Euro remporté il y a quand même quelques années et une qualification en poche pour l’Euro à venir en suisse et en Autriche. Mais, lorsque l’on se retourne vers notre sélectionneur Raymond Domenech, la France ne fait pas partie des favoris et pire, pourrait d’avantage faire partie des outsiders que des ténos. Alors que croire ? La France est-elle toujours une grande nation de football ou est-elle retombée dans ses tristes travers ?

LES STATS

Italie : face aux italiens, le bilan des bleus est peu flatteur. Seulement 8 victoires, 10 nuls pour quand même 17 défaites. Mais cela ne reste que des chiffres. Car il faut se souvenir qu’au cours des dix derniers mois de phases qualificatives, la France et l’Italie se sont rencontrés deux fois pour une victoire probante au Stade de France (3-1) et un nul rassurant à Milan (0-0). Et, si l’on ne tient pas compte des séances de tirs aux buts, la France n’a plus perdu contre l’Italie depuis la Coupe du Monde 1978. Alors, pour qui les stats ?

Pays-Bas : face aux Pays-Bas, le bilan est plus sombre. 8 victoires et 4 nuls contre 9 défaites. Peu glorieux. De plus, mis à part la dernière rencontre entre la France et la Hollande lors d’un match amical à Rotterdam en mars 2004 soldé par un triste 0-0, la France reste sur une défaite lors de l’Euro 2000 face aux néerlandais qui s’étaient imposés 3-2. A nuancer toutefois car les deux équipes, déjà qualifiées pour le tour suivant, étaient largement remaniées. Avantage donc aux Pays-Bas.

Roumanie : cette fois, les stats tournent à l’avantage des bleus : 7 victoires, 1 nul, 3 défaites. Le seul et unique match entre ces deux équipes en phase finale de l’Euro tourna à l’avantage de la France (1-0) lors de l’Euro 96 mais un match amical a eu lieu depuis remporté 2-1 par la France à Paris en 2002.

Autres : si l’on s’intéresse aux équipes faisant figures de cadors du tournoi, on se rend compte que les stats ne sont pas mauvaises non plus. Deux victoires face à l’Allemagne lors des deux dernières rencontres (3-0 en Allemagne puis 1-0 en France), une face à l’Espagne et au Portugal lors du dernier mondial donnent des raisons d’espérer. Les plus optimistes iront même jusqu’à rappeler les trois derniers résultats positifs face au Brésil (le fameux 3-0 de 1998, 0-0 en mai 2004 et 1-0 en juin 2006). Mais il ne faut tout de même pas oublier la défaite et l’impuissance française face à l’Argentine en février 2007 et les deux défaites en Ecosse où la France avait sembler sombrer dans une léthargie profonde.

LE JEU

          Si les stats sont là, il faut également rappeler que ces résultats positifs ne surviennent que lors de passent de courte durée. Les victoires face à l’Espagne et au Portugal ont eu lieu lors de la Coupe du Monde 2006, compétition où la France, sous l’impulsion du Zidane impressionnant, avait atteint un niveau de jeu que l’on avait eu peu l’occasion de voir chez eux. Et bizarrement, la victoire 3-1 face à l’Italie coïncide avec cette passe. Or, en dehors de ces moments de grasse, la France peu tout aussi bien retomber dans ses travers. Car, lors des défaites face à l’Argentine et l’Ecosse, la France avait semblée incapable d’élever son niveau de jeu et de se montrer dangereuse, bafouillant leurs rares occasion avec le résultat que l’on connaît. Il faudait montrer de plus capacités de production de jeu et de réaction pour espérer aller loin dans la compétition.
Autre problème soulevé, la défense. Thuram n’a plus ses jambes de vingt ans, les gardiens perdent peu à peu de leur superbe et Makélélé, premier protecteur de la défense, craint pour sa forme physique. Comment assurer une base défensive solide à partir de là ? Domenech aura fort à faire en vue de l’Euro qui s’approche.

          L’équipe de France saura t’elle retrouver le fond de jeu qui lui a tant réussi lors du dernier mondial ? Domenech saura  t-il résoudre les dilemmes qui se posent à lui en défense ?
Premier élément de réponse avec les matchs de préparation pré-Euro, notamment avec celui face à l’Angleterre.

 

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=