Tout sur l'euro 2008
  L'Euro ne fait pas que des heureux
 

  L'EURO NE FAIT PAS QUE DES HEUREUX

          Durant un mois entier, huit villes réparties en Suisse et en Autriche accueilleront la plus grande manifestation sportive jamais accueillie dans ces deux pays. Oui mais voilà, cela ne fait pas que des heureux. En effet, de nombreux habitants de ces villes ont déjà manifesté leur mécontentement à l'idée de devoir vivre tout un mois au rythme des matchs et de l'invasion subite des supporters. Se sentant ainsi redevables, les mairies des villes suisses Berne et Bâle se sont mis en quête d'offres de vacances pour leurs habitants réfractaires. Ces deux villes recherchent donc des locations à bas prix pouvant accueillir le plus grand nombre de visiteurs possibles. La station valaisanne de Loèche-les-Bains a déjà été sondée. Cependant, cela ne requiert pas l'approbation générale auprès des instances des villes organisatrices de peur que les supporters se sentent chassés de leur ville.
          A Zurich, le ton est nettement différent : "Ce n'est quand même pas notre rôle de nous transformer un club de vacances et de chercher des offres de vacances bon marché pour nos habitants" s'est exclamée Daniela Leeb, porte-parole de la ville. Pour elle, le problème est ailleurs : "Le confort de la population nous tient à coeur et nous faisons tout pour éviter trop de nuisances sonores pendant l'Euro".
          Même son de cloche à Genève où une bourse d'échange est tout de même en cours d'élaboration. Elle pourrait notamment aider les résidents de la ville à échanger leur habitation avec des habitants de la campagne désireux de se retrouver au coeur de cette manifestation.
          Genève, Bâle et Berne, malgré le peu de demandes, présenteront leurs offres fin Janvier.

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=